LIEGE AIRPORT BUSINESS PARK s.a. - B22 et B24

  • Maître d'ouvrage: LIEGE AIRPORT BUSINESS PARK s.a.
  • Architecte: ALTIPLAN Architects scrl & Bureau d'Architecture Philippe GRESICH
  • Situation: GRÂCE-HOLLOGNE
  • Année: 2015
  • Secteur: Logistique
  • Surface: 25.000 m²
  • Références: 09.0360
  • Étude(s) Réalisée(s):

    pictos40x40 stabilitepictos40x40 techpictos40x40 energie

DESCRIPTION

Construction d’un hall de traitement de fret aérien (12.500m²)

Liège Airport Business Park poursuit son développement en créant une nouvelle zone, Cargo City Nord, destinée au traitement de fret aérien.
Afin d’attirer de nouvelles compagnies aériennes, LIEGE AIRPORT lance la construction de 3 nouveaux halls de 12.500m² avec une partie bureau de 1.285m².
Les bâtiments sont réalisés en deux phases symétriques. Un mur en béton est placé entre les deux halls afin d’assurer la protection au feu.


Note technique

Stabilité :
La charpente des halls est une ossature métallique. Les bardages (caissons – isolant – tôle de finition) ainsi que la toiture (tôles trapézoïdales – isolation – étanchéité) sont réalisés également à partir d’éléments métalliques.

La structure est composée de deux portiques principaux et de deux façades contreventées selon les deux directions du bâtiment.  Les poutres en treillis franchissent des portées libres de 25 et 28 mètres.  Le maillage de la structure est de 25 mètres par 28 mètres.  Chacun des halls comporte seulement 4 colonnes centrales pour une surface totale de 6.250m².

Les colonnes centrales sont encastrées dans la fondation suivant les deux directions du bâtiment.  Elles sont composées d’un profil IPE450 et de deux demi-HEA360 qui lui sont soudées perpendiculairement.  Un auvent côté Air-Side est réalisé également à l’aide de poutres treillis et l’assemblage a été conçu de façon à ne pas introduire de moments complémentaires dans la colonne de façade.

Dans une première étape, la charpente a été calculée à l’aide de modèles 2D. Les résultats obtenus ont été optimisés lors de la réalisation du modèle 3D. Cette dernière intègre la raideur des contreventements et donc l’influence sur la répartition des efforts. Les calculs sont réalisés sur la base de l’Eurocode 3 et utilisent le module élément non linéaire pour définir les contreventements en traction seul.

site créé par Lignes Graphiques