MR "La Kan"

  • Maître d'ouvrage: CPAS d'AUBEL
  • Architecte: AAU - Atelier d'Architecture et d'Urbanisme
  • Situation: AUBEL
  • Année: 2015
  • Secteur: MRS
  • Nombre de lits: 79
  • Références: 02.0031
  • Étude(s) Réalisée(s):

    pictos40x40 stabilitepictos40x40 techpictos40x40 energie

DESCRIPTION

Rénovation et extension d'une MRS à AUBEL - Capacité : 115 lits.

La rénovation globale et l’extension de la maison de repos et de soins s’est opérée en plusieurs phases :
Construction d’une nouvelle cage d’ascenseur.
Construction de l’aile D d’une capacité de 48 lits (3.300 m² sur 5 niveaux).
Rénovation complète des ailes A & B (2.800 m² - 31 lits) et construction d’une nouvelle cafétéria de 130 m².
Construction de l’aile C : 3 niveaux de chambres pour un total de 36 nouveaux lits (1.800 m²).

La conception technique du projet est basée sur une démarche d'utilisation rationnelle de l'énergie (URE) et un développement durable.


Note technique

Stabilité :
Les ailes nouvellement construites reposent sur un radier général en béton armé assurant une bonne répartition des charges sur le sol. Les planchers en hourdis précontraints prennent appui sur des maçonneries portantes. Des portiques métalliques forment la toiture et libèrent un grand espace à usage de salle polyvalente
Pour les constructions existantes et rénovées, les façades en briques de forte épaisseur et les murs porteurs des couloirs ont été conservés. Les planchers en béton armé coulés en place ont été en grande partie maintenus, moyennant l’ouverture de nouvelles trémies et fermeture d’anciennes. Le changement d’affection de certains locaux a impliqué la création de baies dans les murs existants au moyen de poutrelles métalliques.
La nouvelle cafétéria est composée d’une toiture en tôles reposant sur une charpente en poutres lamellé-collé. Les colonnes en béton et cloisons en maçonneries reposent sur un radier en béton armé.

Techniques spéciales :


1. Chauffage

L'utilisation du gaz, énergie avec le plus faible rapport Energie/ CO² produit, a été privilégiée.  Les chaudières,  à condensation, et les circuits hydrauliques sont optimisés pour fonctionner à basse température. Les chaudières sont de type modulant pour s’adapter à la demande et diminuer au maximum les coûts de fonctionnement.  La régulation tiendra compte de la température extérieure pour diminuer la température d'eau et donc les pertes de distribution.

2. Ventilation hygiénique

La ventilation est de type double flux avec récupérateur de chaleur. Le choix d’échangeurs de chaleur à haut rendement (supérieur à 85%), couplé à une isolation optimale de l’enveloppe du bâtiment permettra de diminuer la puissance de chauffage installée, ainsi que la consommation énergétique. Un bypass sur la ventilation permettra un rafraîchissement pendant les nuits d‘été.

3. Sanitaire

Une installation de panneaux solaires thermiques permet de préchauffer/chauffer l’eau chaude sanitaire à partir du rayonnement solaire. Elle permet donc des économies sur la facture de gaz. L’installation est constituée de 154m² de panneaux + 10.000 litres de ballon tampon.

4. Réseau de distribution d'eau de pluie

Nous placerons une cuve de récupération des eaux de pluie, l’eau récupérée sera filtrée et stockée, au lieu d’être rejetée directement vers le réseau d’assainissement, elle sera ensuite distribuée avec un groupe hydrophore pour l’alimentation des WC et des robinets d’entretien.  Cette technique permet des économies significatives sur les consommations d’eau, tout en mettant à disposition une eau douce, non calcaire et gratuite.

site créé par Lignes Graphiques